funnygamesFunny games de Michael Haneke (1997)

Film autrichien
Durée du film : 1h44
Acteurs principaux : Susanne Lothar, Ulrich Mühe, Arno Frisch, Frank GieringMusique : Walter Amann

FICHE IMDB

Résumé : Pendant l'été une famille (père, mère, jeune fils) se rend sur son lieu de vacances. Elle va alors être prise à parti par deux jeunes psychopathes.

Funny games est le film le plus controversé du réalisateur autrichien Michael Haneke (Code inconnu). Ce film, qui traite de la violence de façon très intimiste (ce qui le rend d'autant plus réaliste), a déchaîné les passions à sa sortie. Les admirateurs du film sont tout aussi nombreux que ses détracteurs. Et les raisons ne manquent pas.

Ce film est présenté de façon particulièrement malsaine - même aux yeux de ses fans. Voilà un film dont on se souvient forcément après l'avoir regardé. Funny games ne peut laisser insensible. Car il traite de la violence de manière brute.
Le réalisateur qui en a surpris plus d'un à cette occasion a avant tout cherché à faire une sorte de parodie de polar. Toutes les règles de ce genre très codifié sont battues en brèche : On tue un chien puis un enfant alors que ces faits ne sont jamais présents dans les polars ; On ne connaît à aucun moment le véritable mobile de ces deux psychopathes ce qui a pour effet de dérouter le spectateur voire de l'agacer (pour ceux qui n'apprécient pas le film) ; Il n'y a pas de happy end. A eux seuls, ces trois éléments " non respectés " créent un sentiment de malaise et probablement le dégoût de certains spectateurs.

Car Michael Haneke qui a voulu faire avec Funny games le film le plus réaliste qui soit en traitant directement du thème de la violence ne fait aucune concession cinématographique. Pas de happy end comme il est d'usage dans ce genre de films à Hollywood. Sur ce point, le réalisateur fustige une partie de sa profession, celle là même qui pour faire plaisir le spectateur (en tout cas c'est ce qu'elle croie) et pour rassembler un maximum de monde sur grand écran fait des films, des scénarios et des notamment des finals particulièrement stupides car dénués de toute vraisemblance.

Michael Haneke a voulu justement aller à l'opposé de ce système. A maintes reprises, il montre clairement que ce sont les deux jeunes psychopathes qui ont toutes les cartes en main pour faire comme tout ce qu'ils souhaitent. Ils s'amusent avec leurs victimes et se lancent même des défis. Ainsi, dans une scène ils font croire au père et à la mère de famille victimes de leurs sévices qu'ils peuvent s'échapper et dans une autre scène qu'ils ont la possibilité de les tuer.
Ce côté très cynique et qui prend de surcroît à parti le spectateur donne lieu à des scènes parfois difficilement supportables. Mais bon, ceci dit, le film y gagne beaucoup en réalisme de la sorte.

En fin de compte, Funny games est un film froid, cynique, implacable, extrêmement bien mis en scène et qui revisite de façon très originale le thème rebattu de la violence. Par de nombreux aspects, cela demeure un film intéressant mais à réserver à un public averti et conscient de ce qu'il va voir.