shiver_of_vampires_poster_01Réalisé par Jean Rollin
Année : 1971
Origine : France
Durée : 1h35
Avec : Sandra Julien, Marie-Pierre Castel, Dominique, Jean-Marie Durand, Jacques Robiolles, Michel Delahaye, Nicole Nancel, Kuelan Herce



Fiche IMDB

Résumé : Isa et Antoine viennent de se marier. Isa désire rendre visite à ses cousins. En arrivant au village où ceux-ci résident, elle apprend qu’ils sont morts. Elle décide néanmoins de se rendre dans leur demeure, un somptueux château. Les jeunes mariés sont accueillis par deux servantes, qui leur proposent une chambre pour la nuit. Durant celle-ci, Isa va faire connaissance avec Isolde, une reine vampire et découvrir que ces cousins sont eux aussi devenus des créatures de la nuit…


Sorti en 1971, "Le frisson des vampires" est à la fois une œuvre typique de son réalisateur Jean Rollin et en même temps, un film à part par son côté très psychédélique. Le cinéaste signe ici un de ses plus beaux films avec "Les démoniaques", "La rose de fer" ou encore "Lèvres de sang".


Le film débute par une très belle scène d'introduction en noir et blanc rappelant "Le viol du vampire" et les vieux films d'horreur, avant d'enchaîner par un générique de toute beauté accompagné par le musique très électrique et psychédélique du groupe Acanthus. Le film contient tous les éléments propres aux films de Rollin, avec de vieux châteaux, de jolies ruines, des cimetières, des vampires, de jolies femmes dénudées portant parfois des voiles transparents, la plage de Pourville lès Dieppe, un style toujours très onirique etc...


Toutefois, même si le rythme est, comme d'habitude, relativement lent, il est ici rythmé par le son des guitares électriques apportant une énergie particulière au long métrage et un côté très psychédélique. Ce côté psychédélique est également accentué par les vêtements des protagonistes et leur look, en général. Le film bénéficie également d'une très belle photographie, avec souvent des couleurs très vives collant parfaitement à cette ambiance très seventies et apportant un côté très baroque.


Comme souvent dans les films de Jean Rollin, la façon de parler des acteurs est très particulière, mais on s'y habitue assez vite et à force, cela a son charme et cela apporte un élément assez amusant au film comme cette scène où les deux cousins parlent à table, chacun parlant tour à tour devant la caméra fixe. L'érotisme est très présent dans le film, mais de façon assez soft et jamais vulgaire.


Au niveau de la distribution, on notera la présence de Marie-Pierre Tricot (Marie-Pierre Castel, surnommée également Pony), l'une des jumelles de son film précédent "La vampire nue". Également présentes dans de nombreux autres films du cinéaste, les jumelles n'ont malheureusement pas pu être réunies ici pour des questions de planning et Cathy a donc dû être remplacée par une autre actrice, Kuelan Herce, une jeune et jolie asiatique. Les autres rôles féminins sont tenus par la très jolie Sandra Julien (Isa), Dominique (Isolde) et Nicole Nancel (Isabelle), toutes apportant un charme non négligeable au film. Au niveau des acteurs masculins, ce sont surtout Michel Delahaye et Jacques Robiolles, qui jouent les deux cousins vampires, que l'on remarque par leur présence et leur physique si particulier.


Le film contient de nombreuses scènes marquantes comme celles, notamment des apparitions de Isolde sortant d'une horloge (c'était la première fois que Jean Rollin abordait ce thème, comme élément de passage vers d'autres mondes) ou encore sortant de la cheminée. La fin du film est assez rythmé et se termine, une fois de plus dans un film du cinéaste, sur sa fameuse plage fétiche.

 

"Le frisson des vampires" est donc une œuvre unique, une expérience étrange, à découvrir absolument!