tronedefer4Titre de la série : Le trône de fer

Saison : 2

Année : 2012

Origine : Etats-Unis

Nombre d'épisodes : 10

Avec : Michelle Fairley (Catelyn Stark), Lena Headey (Cersei Lannister), Peter Dinklage (Tyrion Lannister), Emilia Clarke (Daenerys Targaryen), Charles Dance (Tywin Lannister), Stephen Dillane (Stannis Baratheon) Nikolaj Coster-Waldau (Jamie Lannister), Aidan Gillen (Lord Baelish), Kit Harington (Jon Snow), Sophie Turner (Sansa Stark), Maisie Williams (Arya Stark), Richard Madden (Robb Stark), Isaac Hempstead-Wright (Bran stark), Jack Gleeson (le roi Joffrey Baratheon), Alfie Allen (Theon Greyjoy), Gethin Anthony (Renly Baratheon), Natalie Dormer (Margaery Tyrell), Sibel Kekilli (Shae), etc.

Après la critique de la saison 1, voici en exclusivité mon avis sur la saison 2 du trône de fer.

 

La saison 2 du trône de fer n'a pas commencé que deux questions majeures se posent : La série parviendra-t-elle à faire face à la disparition du personnage (et de l'acteur) le plus charismatique, à savoir Eddard Stark ? La série sera-t-elle capable de se renouveler et de proposer de nouvelles intrigues passionnantes ?

Sur le premier point, il convient d'être rassuré. La saison 2 apporte son lot de nouveaux personnages qui se révèlent très importants. On fait notamment la connaissance de Stannis Baratheon qui entend récupérer le trône de fer ou encore du chevalier Brienne de Tarth, qui a la particularité d'être une femme. Un peu à l'image d'Eddard Stark, c'est quelqu'un qui se révèle loyal. Son lien avec Catelyn Stark est particulièrement bien rendu.

 

tronedefer5Un autre personnage est fondamental dans cette saison 2. Il s'agit de Tywin Lannister, père de Cercei, Tyrion et Jamie Lannister. L'acteur Charles Dance interprète parfaitement cet homme à l'influence considérable qui décide du jour au lendemain de placer Tyrion en tant que Main du roi pour apporter une certaine stabilité à Port-Royal.

Le personnage de Tyrion prend à cet effet beaucoup d'importance lors de cette saison 2. Peter Dinklage est une nouvelle fois impeccable et apporte une vraie profondeur à son personnage. Le spectateur s'intéresse sans conteste beaucoup à cette histoire par les agissements de Tyrion. Et c'était loin d'être gagné d'avance car il faut bien reconnaître que l’identification à un nain est loin d'être évidente.

D'autres personnages s'affirment lors de ces dix nouveaux épisodes, à l'image d'Arya Stark qui malgré son jeune âge ne compte pas se laisser faire. Joffrey Baratheon continue d'être un roi cruel alors que Robb Stark assoit sa position de seigneur du Nord .

La distribution du trône de fer – toujours de grande qualité – permet de compenser avec la perte de certains personnages-clés.

Sur le second point, il faut savoir que le trône de fer adapte assez fidèlement les écrits de George R. R. Martin. Il n'y a donc aucun risque de se retrouver avec des histoires redondantes. Le trône de fer continue d'être marqué par des alliances de circonstances, des trahisons, et plus largement par diverses intrigues. Certains personnages se révèlent particulièrement habiles en matière de manipulation. Il y a notamment la mère du roi, Cercei, toujours très ambitieuse et machiavélique : « la seule façon de garder la loyauté des petites gens est d'être sûr de les terrifier plus encore que l'ennemi. » De son côté, le personnage de Tyrion n'est pas en reste. En tant que Main du roi, il n'hésite pas à monter de subtils stratagèmes pour mieux régner. La série est toujours aussi fine sur les arcanes du pouvoir.

Mais le trône de fer est aussi une série où les séquences d'action sont présentes. A cet effet, l'épisode 9 qui marque le siège de Port-Royal par Stannis Baratheon, est très prenant. Si l'on a effectivement à faire à une série, il n'empêche que les moyens en terme de figurants et de décors (la flotte de bateaux qui s'apprête à attaquer Port-Royal fait froid dans le dos) n'ont rien à envier à des films qui paraissent au cinéma. D'ailleurs, le réalisateur de cet épisode n'est autre que Neil Marshall, cinéaste qui s'est fait connaître avec l'excellent film The descent. L'attaque de Port-Royal donne une autre dimension à cette série. Cet épisode se focalise en grande partie sur l'action, mais il ne dédaigne pas l'aspect psychologique.

C'est ce mélange bien senti entre action et réflexion qui participe à la réussite de cette seconde saison du trône de fer.

Et puis l'aspect fantastique du trône de fer est toujours présent avec par exemple cette sorcière qui crée une ombre mortelle ; les dragons de la belle Daenerys Targaryen qui sont convoités par d'autres personnes ; les morts-vivants qui s'approchent dangereusement du mur de glace.

tronedefer6La saison 2 met aussi l'accent sur de nouveaux endroits comme les îles de fer de la maison Greyjoy ou la riche cité portuaire de Quarth. Au regard du succès remporté par la première saison, on voit que cette saison bénéficie de moyens plus importants, ce qui permet entre autres de décrire avec plus de détails l'univers du trône de fer.

En somme, la saison 2 du trône de fer confirme toute le bien que l'on pense de cette série. On ne s'ennuie pas une seconde et les dix épisodes se regardent naturellement très rapidement. On est bien évidemment frustré par la fin du dixième et dernier épisode qui laisse en suspens de nombreuses intrigues.

Pour connaître la suite, il faudra attendre la troisième saison qui est prévue en 2013.