juanTitre du film : Juan de Los Muertos

Réalisateur : Alejandro Brugués

Date de sortie au cinéma : 2012

Durée : 1h36

Avec : Juan (Alexis Diaz), Lazaro (Jorge Molina), Vladi (Andros Perugorria), Camila (Andrea Duro), La China (Jazz Vila), El Primo (Eliecer Ramirez), etc.

FICHE IMDB

Synopsis : Une bande de bras cassés, à Cuba, se met à combattre des zombies en se faisant rémunérer.

 

 

Depuis maintenant plusieurs années, Shaun of the dead a fait des émules, avec des résultats plus ou moins probants. Juan de Los Muertos entend lui aussi marcher sur le filon en proposant une comédie horrifique décalée suite à l'invasion de zombies.

Ce long métrage se déroule dans un endroit dont on n'a pas l'habitude, à savoir La Havane, à Cuba. C'est dans la capitale cubaine que deux copains, Juan et Lazaro, passent leurs journées à flemmarder. Ils sont les premiers à tomber sur un zombie et par hasard, ils ont le bon réflexe de le tuer en visant la tête.

S'ensuit rapidement l'invasion de zombies. L'originalité du film dans un sous-genre – la comédie horrifique sur les morts-vivants – qui est devenu pléthorique en quelques années, tient à la récupération de l'événement par Juan.

En effet, avec une équipe de ce qui s'apparente au départ comme des pieds niquelés, il forme une société qui se fait rémunérer pour détruire des zombies. Il répond d'ailleurs au téléphone en déclarant : “Juan de Los Muertos. Nous tuons vos êtres proches.”

L'équipe de Juan vaut son pesant de cacahuètes : outre son copain Lazaro et lui-même, il y a Vladi, le fils de Lazaro, La China qui est un travesti et El Primo qui est un grand noir qui a peur des zombies et ne les tue qu'avec les yeux bandés. La première scène où on les voit tous faire état de leurs spécialités pour se débarrasser des zombies est hilarante. Plus tard, la fille de Juan rejoint cette fine équipe en faisant preuve d'une agilité incroyable.

 

juan2La suite demeure dans ce ton très “fun” : l'équipe de Juan tue une vieille dame par inadvertance qui les employait pour tuer des espagnols devenus des zombies ; Lazaro supprime un être humain qui n'est pas devenu un zombie mais qui lui devait de l'argent !

Le réalisateur a aussi la bonne idée de proposer des séquences inédites, notamment lorsque Juan and Co se retrouvent nus et menottés avec des zombies. Sur ce point, la scène la plus drôle a lieu quand Juan est toujours menotté avec son amie China qui est devenu un zombie. Sur une musique hispanique qui est parfaitement dans la thématique du film (“ Elle veut me tuer. Elle me veut du mal”), Juan fait des gestes de défense évoquant des pas de danse.

Le film se permet même d'avoir une petite considération politique. Après tout, le fim est censé se dérouler à Cuba. Ainsi, un mois après les événements ayant vu l'arrivée de ces zombies, la radio annonce que c'est un coup des Etats-Unis. Dans le même ordre d'idée, Juan a une déclaration symptomatique de notre société actuelle : “Merde. Au final le capitalisme des Etats-Unis va nous baiser.”

Juan de Los Muertos joue à fond la carte de l'humour. Et ça marche plutôt bien. Il faut dire que le réalisateur a eu la bonne idée de créer des personnages hauts en couleurs qui ont tous une identité propre. Alexis Diaz, qui a des faux airs de Jeff Goldblum, est excellent dans le rôle de Juan, un homme cherchant à se faire de l'argent mais ayant finalement bon coeur. Jorge Molina n'est pas mal non plus dans le rôle de l'ami de Juan, faisant tout à la fois preuve d'un excès de rapidité pour supprimer les gens et de beaucoup d'humour à l'égard de Juan (voir la scène où il lui fait croire qu'il est amoureux de lui). Les autres acteurs du film sont moins marquants, mais ils ont un jeu tout à fait correct dans l'ensemble. Dans tous les cas, ils bénéficient tous de dialogues ciselés qui sont bien souvent très drôles.

 

juan3Au niveau de la mise en scène, elle est satisfaisante dans l'ensemble. Les quelques ralentis que l'on voit dans le film sont plutôt justifiés, puisqu'ils mettent l'accent sur l'action à venir des personnages. A noter que lors du générique de fin, on a droit à une bande dessinée animée fort sympathique qui représente Juan en train de combattre des zombies, le tout sur le titre “My way” de Sid Vicious des Sex Pistols (1978).

Au final, Juan de Los Muertos est une comédie horrifique qui marche sur les traces de Shaun of the dead mais qui parvient à prendre ses distances avec son glorieux aîné, en faisant preuve d'un humour qui lui est propre. Une sortie en salles serait totalement méritée.

On attend avec intérêt le prochain long métrage du réalisateur Alejandro Brugués.