cequinouslie1Titre du film : Ce qui nous lie

Réalisateur : Cédric Klapisch

Année : 2017

Origine : France

Durée : 1h54

Avec : Pio Marmaï (Jean), Ana Girardot (Juliette), François Civil (Jérémie), etc.

FICHE IMDB

Synopsis : Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance.

 

Adepte de comédies prenant le pouls de la jeunesse (Le péril jeune, L’auberge espagnole, Les poupées russes) avec plus ou moins de réussite, Cédric Klapisch délaisse avec Ce qui nous lie, son nouveau long métrage, sa « coolitude » pour adopter un ton plus sérieux. Par ailleurs, le cadre est bien différent que ses autres œuvres puisque l’action se déroule dans la campagne bourguignonne.

Ce qui nous lie est l’histoire de deux frères (Jean et Jérémie) et d’une sœur (Juliette), réunis en raison de la maladie du père. Avec la mort de ce dernier, Jean, Jérémie et Juliette se retrouvent à diriger un important domaine viticole.

cequinouslie3Le film de Klapisch frappe d’emblée par son authenticité. Outre le lieu du tournage, à savoir de véritables terres viticoles en Bourgogne, on assiste à la vie d’un domaine au gré des saisons. Le matériau a beau être celui d’une fiction, on a tout de même le privilège de suivre le travail de la terre et des vignes, débutant par les fameuses vendanges et se poursuivant avec d’autres étapes obligatoires.

Ce qui nous lie est l’affaire de gens passionnés par leur métier. Tous travaillent dans le domaine du vin. De son côté, Juliette fait tout pour s’imposer en tant que viticultrice. Elle a beaucoup de talent mais doit faire face à plusieurs difficultés.

Car Ce qui nous lie n’est pas une sinécure pour ses protagonistes. Avec le décès du père, nos trois jeunes doivent du jour au lendemain gérer un domaine. Mais surtout ils doivent décider s’ils gardent ou non ce domaine. Pas facile de se décider et de garder la tête froide lorsque les droits de succession sont pharaoniques (encore un point très réaliste du film). Les questions d’argent sont bien souvent une source de division.

Mais Klapisch montre avec beaucoup de sensibilité que nos personnages ont une histoire en commun. Ce qui nous lie évoque l’attachement de Jean, Juliette et Jérémie pour la maison et les terres où ils ont grandi ensemble jadis. Ce lieu n’est pas anodin. C’est la terre de leurs ancêtres. Par d’astucieux flashbacks, on voit nos protagonistes lorsqu’ils étaient enfants avec leur père, présent à leurs côtés, toujours passionné pour leur apprendre le métier de viticulteur. Un père parfois dur dans ses remarques, mais qui a été un lien fort entre les membres de cette fratrie.

Ce qui nous lie n’est pas qu’une question de succession. C’est aussi et surtout une affaire de transmission avec un père qui a appris un savoir, un métier et des valeurs à ses enfants. C’est aussi pour cette raison que nos trois personnages principaux sont fortement attachés l’un à l’autre.

D’ailleurs, au fil des saisons, on sent clairement que le lien les unissant grandit de jour en jour : il n’y a plus seulement le lien du sang. Il y a aussi celui de cette passion du vin, mais aussi des terres de leurs ancêtres et évidemment de leur histoire commune qu’ils continuent d’écrire ensemble.

De même que la culture du vin demande du temps, Cédric Klapisch a pris son temps pour filmer ces paysages sur plusieurs années. Cela donne l’impression d’un temps qui passe tranquillement, avec un être humain qui fait corps avec la nature, la terre. Même si l’on n’est pas amateur de vin, on aurait bien envie à la fin du film de boire un verre de cette cuvée semblant très air agréable en bouche.

cequinouslie2Avec Ce qui nous lie, Cédric Klapisch livre un de ses meilleurs opus, sinon peut-être le meilleur. L’endroit du tournage a été très bien choisi avec ces terres bourguignonnes vallonnées, ce beau domaine, le tout filmé à différentes saisons, ce qui donne l’impression de suivre la vie de nos protagonistes. Tous n’ont pas les mêmes aspirations, certains ont le besoin de s’émanciper (le frère cadet vis-à-vis de sa belle famille) alors que d’autres cherchent tout simplement leur voie, à l’instar de Jean, le frère aîné qui raconte l’histoire en voix off.

Au niveau de la distribution, Ana Girardot sort clairement du lot. Elle est excellente dans le rôle de Juliette, apparaissant tout à la fois affirmée et fragile. Elle est la seule à être restée constamment sur le domaine familial et cela pèse évidemment sur son personnage.

Les deux autres acteurs, Pio Marmaï et François Civil, jouant respectivement les rôles de Jean et Jérémie, jouent correctement, mais finalement de la façon dont on les attend.

Dans l’ensemble, Ce qui nous lie constitue un film de qualité, où une famille tente de sauver le vignoble ancestral en se serrant les coudes. Une belle leçon de vie que l’on ferait bien de reproduire au quotidien, en dépassant nos différences et nos intérêts.