Mon top 20 commenté de l'année 2017 (il suffit de cliquer sur les titres apparaissant en gras pour obtenir la critique du film)

lesgardiennesaffiche1. Les gardiennes de Xavier Beauvois

2. Blade runner 2049 de Denis Villeneuve

3. Les filles d'Avril de Michel Franco

4. The lost city of Z de James Gray

5. Split de Night Shyamalan

6. The last girl de Colm McCarthy

7. Happy birthdead de Christopher Landon

8. Love hunters de Ben Young

9. Patty Cakes de Geremy Jasper

10. Ce qui nous lie de Cédric Klapisch

11. The young lady de William Oldroyd

12. Logan de James Mangold

13. La planète des singes : suprématie de Matt Reeves

14. Jalouse de David et Stéphane Foenkinos

15. Message from the king de Fabrice Du Welz

16. Otez-moi d'un doute de Carine Tardieu

17. Get out de Jordan Peele

18. Loving de Jeff Nichols

19. Grave de Julia Ducournau

20. The Jane Doe identity de André Ovredal


Et voilà, une année de plus vient de s'achever. Loin de inquiéter, cette situation est pour nous l'occasion de dresser un bilan de l'année écoulée sur le plan cinématographique.

Evidemment, le top 20 qui vous est proposé est très subjectif, d'autant que certains films n'ont pu être vus, faute de temps.

bladerunPassé ces réserves, 2017 s'est révélée une bonne édition pour le cinéma. Un film s'est particulièrement distingué, Les gardiennes de Xavier Beauvois, avec Nathalie Baye et Laura Smet. Ce long métrage, s'intéressant aux femmes restées à l'arrière du front durant la première guerre mondiale, s'est révélée une œuvre forte sur le plan émotionnel et qui mériterait amplement d'être regardée par les jeunes générations, ne serait-ce que pour son côté quasi documentaire.

Derrière ce film, le podium est varié : on trouve ainsi à la deuxième place du podium Blade runner 2049, suite nullement honteuse du chef d'oeuvre de Ridley Scott. A la troisième place, c'est un film traitant de la famille, l'excellent Les filles d'Avril, sans doute un des films les plus accessibles du Mexicain Michel Franco.

La suite est on ne peut plus hétéroclite : un film d'auteur et d'aventures avec The lost city of Z de James Gray, plusieurs thrillers d'excellente facture (Split qui marque le retour de Shyamalan aux affaires, Love hunters du prometteur Ben Young ou encore le nerveux Message from the king de Fabrice Du Welz), des films d'horreur parfois plus subtils que prévu avec notamment le très humaniste The last girl ou encore le terrifiant Get out dont la critique du racisme est évidente. L'horreur nous offre aussi une œuvre détonante avec le très drôle Happy birthdead, des frissons avec The Jane Doe identity et la preuve que le cinéma français peut lui aussi s'immiscer sur ce genre avec Grave de Julia Ducournau.

pattiiiD'ailleurs, à y regarder de près, le cinéma français tire bien son épingle du jeu. Dans ce top 20, ce ne sont pas moins de 5 films de l'hexagone qui sont présents et parfois même aux avant-postes. Cela étant, on est loin du score réalisé par les films américains, qui prouvent leur prédominance dans les salles, que cela soit dans les multiplexes ou dans les salles indépendantes. Ici, 9 films américains sont mis en valeur, qu'il s'agisse du mastodonte La planète des singes : suprématie, de l'indépendant Patty Cakes (un 8 mile au féminin, très amusant au demeurant) ou du film de super-héros intimiste via Logan.

Quelques mots sur ce que l'on ne voit pas via ce top, à savoir les flops de l'année. Peu de déceptions et on mettra donc aisément sur ce podium le très ennuyeux A ghost story. On se demande toujours où le réalisateur veut en venir avec un film qui aurait été sans doute plus efficace sur le format d'un court métrage. Les deux autres places peu enviées de ce flop sont occupées par I wish – faites un vœu, dont l'aspect caricatural est franchement exaspérant. Et puis un autre film d'horreur figure sur ce podium : il s'agit du nouveau Ca, bien trop fade et manquant cruellement d'enjeux. Après son visionnage, on a envie d'une chose : revoir rapidement le très bon téléfilm de Tommy Lee Wallace (1990) avec un Tim Curry terrorisant dans le rôle du clown tueur.

C'est fini pour cette rétrospective de 2017. Gageons que 2018 soit une belle année de cinéma !