Mon top 20 commenté de l’année 2018 (il suffit de cliquer sur les titres apparaissant en gras pour obtenir la critique du film) :

 hostiles11. Hostiles de Scott Cooper (États-Unis)

2. Mademoiselle de Joncquières d’Emmanuel Mouret (France)

3. Hérédité d’Ari Aster (États-Unis)

4. Upgrade de Leigh Whannell (États-Unis)

5. Une femme heureuse de Dominic Savage (Royaume-Uni)

6. Une affaire de famille de Kore-Eda Hirokazu (Japon)

7. Suspiria de Luca Guadagnino (Italie)

8. Realive de Mateo Gil (Italie)

9. Un couteau dans le coeur de Yann Gonzalez (France)

10. Ghostland de Pascal Laugier (France), critique de Locktal

11. Le grand bain de Gilles Lellouche (France)

12. A star is born de Bradley Cooper (États-Unis)

13. Les frères Sisters de Jacques Audiard (France)

ami_ami14. Ami-Ami de Victor Saint Macary (France)

15. Lady bird de Greta Gerwig (Etats-Unis)

16. Halloween de David Gordon Green (États-Unis)

17. Strangers : prey at night de Johannes Roberts (États-Unis)

18. Dans la brume de Daniel Roby (France)

19. La nuit a dévoré le monde de Dominique Rocher (France)

20. Downsizing d’Alexander Payne (États-Unis)

 

On pourrait aisément résumer l’année 2018 en évoquant le titre « retour vers le futur ». Car cette année a été marquée par le retour au premier plan du western, avec d’abord l’excellent Hostiles, western désenchanté, qui trône en tête de mon classement. Sans oublier Les frères Sisters, western crépusculaire bien violent qui est loin d’avoir démérité, dont la seule faiblesse est sans doute son scénario trop linéaire.

Le retour vers le futur est également dû à la profusion de films d’horreur de qualité. On se croirait revenu dans les années 80 ! Pour n’en citer que quelques-uns : l’éprouvant Hérédité figure sur mon podium de l’année. D’autres films de genre sont marquants, à l’instar de l’excellente production Blumhouse que constitue Ugrade, le néo-Suspiria qui a su se détacher de son illustre modèle pour livrer un autre film (et quel final!) avec une Dakota Johnson à des années-lumière de la trilogie guimauve des 50 nuances, ou encore Ghostland, dernière œuvre bien retorse de notre frenchie Pascal Laugier.

mademoiselledejonD’ailleurs, la France est bien servie dans ce classement avec des œuvres hétéroclites. Ainsi, outre Ghostland, Mademoiselle de Joncquières, drame romantique bénéficiant de dialogues d’un autre temps (encore un retour vers le futur…), côtoie le thriller tordu Un couteau dans le cœur (avec une méconnaissable Vanessa Paradis) ou le film de zombies à la française que constitue La nuit a dévoré le monde. Évidemment, les comédies ont également droit de cité, tant qu'elles sont d’un bon niveau, et c’est le cas avec les rafraîchissants Le grand bain et Ami-Ami, deux films décalés et réellement drôles.

Comme on peut s’en douter, les Américains sont également très bien représentés avec 8 films dans ce top comme… les Français ! Eh oui, nous faisons jeu égal avec eux, même si les meilleurs films restent selon moi Américains avec notamment 3 films dans le top 4 : Hostiles, un western (ça vous l’avez compris) et donc 2 films d’horreur (Hérédité et Upgrade).

Le top laisse également la place à des films sensibles, comme le bouleversant Une femme heureuse, un portrait sans concession d’une femme mariée qui ne supporte plus sa vie ou encore la palme d’or remportée par Kore-Eda Hirokazu avec le très beau Une affaire de famille.

Quelques mots sur les films absents de ce classement et notamment les flops. Ils sont peu nombreux. Le tiercé est occupé par deux films d’horreur : les décevants Predator (un remake / reboot raté) et La nonne ( un film très lourd) côtoient le film d’auteur Woman at war dont le côté décalé m’a ennuyé et laissé de marbre.

Quoi qu’il en soit, cette année fut plutôt emballante ! Vivement les films de 2019 et même les séries (on attend la fin du trône de fer…).