perversionstory1Titre du film : Perversion story

Réalisateur : Lucio Fulci

Année : 1969

Origine : Italie

Durée : 1h48

Avec : Jean Sorel, Marisa Mell, Elsa Martinelli, John Ireland, etc.

FICHE IMDB

Synopsis : A San Francisco, un médecin dont la femme est morte après une longue maladie remarque dans un cabaret une strip-teaseuse qui lui ressemble étrangement.


"PER-VER-SION Story" ! Voici un titre hautement prometteur pour un film ô combien attendu par les fans français de Lucio Fulci qui désespéraient de voir enfin arriver chez nous ce film en Blu-ray ou au minimum en DVD, car cette absence commençait à lourdement se faire ressentir ! Si les amateurs du poète du macabre seront ravis de pouvoir enfin remplacer leur vieille VHS Proserpine ou leur DVD Severin, certes zone all, mais sans VF ni sous-titres français, grâce à la sortie du film dans une splendide édition digipack DVD/Blu-ray/CD chez Le Chat Qui Fume, en revanche les amateurs de films coquins risquent quant à eux d'être quelque peu désappointés... En effet, contrairement à ce que pourrait laisser penser ce titre assez racoleur il faut bien l'avouer ou ses affiches et jaquettes si subjectives, "Perversion Story" n'est pas un film érotique, mais appartient en fait à la catégorie des gialli. Un giallo type machination plus précisément ! D'ailleurs "La Machination" était le titre francophone du film...

perversionstory3Dès le début de Perversion Story, Fulci (L'enfer des zombies, Frayeurs, L'au-delà) apporte un rythme très lancinant à son histoire de médecin vivant une double vie, grâce à une B.O. très jazzy signée Riz Ortolani (Danse macabre, Le Dernier Jour de la colère, Les Diablesses). Un rythme lancinant qui sera là pour accentuer la lassitude que ressent le personnage interprété par Jean Sorel (Belle de jour, L'adorable corps de Deborah, Le venin de la peur), qui vit avec une femme malade qu'il n'aime plus et réciproquement et qui parallèlement entretient une relation passionnelle avec une charmante photographe jouée par la charismatique Elsa Martinelli (La Rivière de nos amours, La Dixième Victime, Le procès). Heureusement ce rythme lent sera compensé par une jolie photographie et des cadrages originaux, comme lors de cette scène hyper sensuelle où Jean Sorel et Elsa Martinelli feront l'amour, filmée à travers des draps rouges comme si la caméra était placée à l'intérieur du matelas.

A partir du décès de Susan Dumurrier, le personnage de l'épouse jouée par Marisa Mell (Danger : Diabolik !, Le Tueur à l'orchidée, La Guerre des gangs), le rythme, toujours porté par une musique très jazzy, devient un peu plus enjoué, moins pesant, en même temps que le film évolue vers une intrigue où la machination va se mettre en place tout doucement. Une intrigue qui voit l'arrivée d'un nouveau personnage clé, Monica Weston, une strip-teaseuse toujours interprétée par Marisa Mell. Notre médecin, jeune veuf, va en effet découvrir une femme qui ressemble étrangement à sa défunte épouse, dans un club, suite à un appel anonyme...

perversionstory2Si l'intrigue sera assez cruelle et machiavélique, elle pourra à juste titre sembler quelque peu bâclée lors de la conclusion du film un peu trop vite expédiée. Dommage, car cet honnête giallo de Fulci, aurait pu être nettement mieux si cette fin n'avait pas été expédiée de la sorte. D’ailleurs si le réalisateur ne s’est pas particulièrement fait connaître du grand public pour ses gialli mais plus pour ses films de zombies, ceux-ci demeurent pourvus de grandes qualités. En revanche, l’érotisme soft de certaines scènes de Perversion Story sera un atout indéniable grâce notamment à la plastique des deux actrices principales et cela même si on sera loin de l’érotisme à laquelle on pensait assister.

Pour ma part, parmi les gialli de Fulci, je vous conseillerai plutôt Le venin de la peur, La longue nuit de l’exorcisme, L'emmurée vivante ou encore L'éventreur de New York, même si Perversion Story, première incursion du réalisateur dans ce style, demeure tout à fait recommandable et agréable à regarder. Mais je dois avouer aussi que je suis plus porté vers les gialli plus classiques et donc plus codifiés…

Par Flo001fg