territoiresTitre du film : Territoires

Réalisateur : Olivier Abbou

Année : 8 juin 2011

Origine : France

Durée
: 1h35

Avec : Roc Lafortune, Sean Devine, Nicole Leroux, Cristina Rosato, Michael Mando, Alex Weiner, Stephen Shellen, Tim Rozon, etc.

FICHE IMDB

Synopsis : Revenant d’un mariage au Canada, 5 amis rentrent en voiture aux États-Unis lorsqu’ils se font arrêter en pleine forêt par deux membres de la Police des Frontières. Alors qu’ils n’ont rien à se reprocher, les policiers les accusent de terrorisme et leur font subir des interrogatoires brutaux. Devant le silence de leurs prisonniers, ils décident de les enfermer dans des cages cachées au cœur de la forêt et de continuer leurs investigations à l’abri des regards.

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de m'enthousiasmer pour un film d'horreur, qui plus est un film francophone. C'est le cas avec l'excellent Territoires, production franco-canadienne, réalisée par Olivier Abbou. Le synopsis du film n'a pourtant rien d'exceptionnel en soi. Cinq jeunes Américains reviennent le soir d'un mariage au Canada. Ils sont arrêtés dans le cadre d'un contrôle routier. Sauf que ce contrôle routier effectué par deux personnes particulièrement mal intentionnées, va mal se dérouler. C'est peu de le dire. En voyant le film Territoires, on pense forcément au cinéma de Michael Haneke et notamment aux films Code inconnu (pour le contrôle routier) ou Funny games (pour le rapport à la violence). La référence est assez claire. Cela dit, le réalisateur Olivier Abbou réussit brillamment à s'affranchir du cinéma de ce glorieux cinéaste pour montrer un film qui n'appartient qu'à lui.

territoires2La première partie est franchement bien tendue et bien vue. On assiste à une tension qui monte progressivement. Au départ ce contrôle routier se passe correctement mais progressivement tout part en vrille. L'un des contrôleurs en vient à comparer les jeunes à des animaux et surtout il n'hésite pas à humilier une des jeunes filles en la déshabillant pour vérifier si elle n'a pas de la drogue ou autre chose sur elle. Tout part carrément très mal quand les contrôleurs découvrent une petite dose de drogue. Cela a le malheur de mettre le feu aux poudres, la situation s'envenimant à tel point que l'un des jeunes se fait tirer dessus et décède.

Vous pensiez qu'on avait atteint le pire à ce moment ? Eh bien non. On en est qu'aux débuts. Car l'un des mérites du film Territoires est de réussir à établir un film tendu de bout en bout, et à exténuer le spectateur malgré un budget que l'on ressent comme plutôt modeste. Ce faible budget n'est nullement handicapant car le réalisateur obtient un résultat plus que probant, en ayant fait le choix d'un quasi huis-clos. Ainsi, pendant une bonne partie du film, on assiste aux tortures physiques mais surtout psychologiques qui sont faites à ces jeunes. Là où le film est bien amené, c'est qu'il ne joue nullement la carte du "torture porn" avec une faible présence de gore et de sexualité. Non, ici les ravisseurs ne sont pas là pour profiter des jeunes qu'ils ont kidnappé. Et c'est en cela qu'ils sont encore plus dangereux. Ces hommes sont persuadés d'avoir affaire à des terroristes (d'ailleurs, cela n'est pas un hasard s'ils les obligent à mettre des vêtements qui rappellent les prisonniers de Guantanamo), à commencer par le conducteur de la voiture des jeunes qui est d'origine maghrébine. Les jeunes ont beau tenté de se justifier, rien n'y fait. Ils sont bel et bien victimes de détraqués.
L'un des autres intérêts du film est d'insister sur la personnalité des ravisseurs. Ces hommes se sont connus lors de la guerre en Irak et l'un des deux a attrapé une maladie là-bas. Depuis, il est visiblement extrêmement remonté contre les arabes, étant persuadé d'avoir affaire à des terroristes. Le film ne se gêne pas pour critiquer une certaine Amérique paranoïaque, archi-protectionniste, sur-sécuritaire, qui a du mal à refermer la plaie de l'Irak et plus encore le drame du 11 septembre.
Parfaitement bien mis en scène et très bien joué par ses différents acteurs, Territoires est un film parfois difficilement soutenable (les tortures vécues par les jeunes font froid dans le dos) et extrêmement noir dans son propos (sans compter un final qui n'est pas spécialement optimiste), qui mérite largement d'être vu. Voilà une découverte pour ma part qui fait plaisir de visionner un petit film comme que celui-ci.