theswordsmanjaquettebluTitre du film :The swordsman (critique film + blu ray)

Réalisateur : Jae-Hoon Choi

Année : 2020

Origine : Corée du Sud

Durée : 1h40

Avec : Jang Hyuk, Hyeon-Soo Kim, Joe Taslim, Man-Sik Jeong, Na-Kyung Lee, etc.

Editeur : Program Store/M6 Vidéo (site internet de l’éditeur, page facebook, page twitter)

En DVD, blu ray et VOD le 17novembre 2021

Synopsis : Afin de sauver sa fille, enlevée par les hommes d'un membre de la famille impériale Qing, le plus agile des guerriers de Joseon reprend l'épée qu'il avait abandonnée après la chute du roi Gwanghaegun.


The swordman constitue un film d’action inspiré d’événements historiques. En effet, de 1392 à 1910, la dynastie Joseon a occupé le trône en Corée, avec évidemment plusieurs périodes de turbulences. L’action du film se situe durant cette (longue) période, précisément en 1623 avec Qing, un des grands guerriers de cette dynastie, qui va retourner au combat pour sauver sa fille.

theswordsman1Comme on peut aisément le constater au regard de son synopsis, la trame du film est très classique et sa conclusion le prouve de façon évidente. Cela étant, ce long métrage sud-coréen, qui marche sur les plates bandes des grands films d’arts martiaux japonais, vaut largement le détour.

Annoncé « dans la lignée de Zatoïchi », The swordsman est pourtant assez différent. Zatoïchi est un masseur aveugle, ancien yakuza, devenu un vagabond errant. Il est le porte-parole des marginaux et des pauvres. En revanche, Qing vit seul avec sa fille, isolé du monde. Les seuls points communs, justifiant qu’on les compare, est que Qing a une vue de plus en plus fragile mais surtout ils sont tous deux des combattants hors pair.

Les amateurs de films d’arts martiaux en ont d’ailleurs ici pour leur argent. The swordsman comporte son lot de combats homériques à l’épée, d’autant plus remarquables qu’ils sont superbement chorégraphiés. Plus on avance dans le film et plus les morts s’amoncellent. Pas le temps de s’ennuyer une seule minute. Il se passe toujours quelque chose à l’écran.

Pour autant, il serait réducteur de limiter The swordsman à ses scènes d’action réussies. Le cinéaste Jae-Hoon Choi développe des thématiques que l’on retrouve souvent dans ce genre de films comme le sens de l’honneur ou encore la bravoure. A l’inverse, certains personnages utilisent des moyens illégaux pour se sauver de situations périlleuses.

A cet égard, The swordsman a également le mérite de mettre en lumière un monde dangereux, instable, où l’on risque sa vie à chaque instant. Et puis le film donne aussi l’occasion de brosser le portrait d’une société où le peuple souffre d’un extrême dénuement. Sans compter qu’à cette époque la moralité n’est pas celle que l’on connaît aujourd’hui : la traite d’humains par l’esclavage ou la prostitution était alors monnaie courante.

theswordsman2Quelques mots sur la distribution : l’acteur principal, Jang Hyuk est très bon dans son rôle. Il conserve constamment une part de mystère et se révèle très sobre dans son jeu. Le metteur en scène a eu la bonne idée d’émailler le film de plusieurs flashbacks montrant que notre héros n’en a pas fini avec son passé.

Signalons enfin que la réussite de The swordsman tient aussi au soin particulier apporté à la reconstitution d’époque : les palais, les maisons de la populace, les marchés, les costumes et les guerriers des nobles nous entraînent immanquablement dans cet univers inconnu.

S’il n’est pas d’une grande originalité, The swordsmann’en demeure pas moins un film d'action tout à fait recommandable. Et ce d’autant plus que son réalisateur a savamment dosé les scènes de combats et les scènes plus intimistes.

Caractéristiques du blu ray édité par Program Store/M6 Vidéo :

L’image : L’image est de très bonne facture. On ne constate aucun défaut particulier, que cela soit durant les séquences diurnes ou nocturnes du film. Et les truquages numériques s’intègrent globalement bien à l’ensemble (sauf au début du film).

Le son : Un DTS-HD 5.1 et un dolby 5.1 bien répartis sur le plan de l’espace. Le film est doublé en français, mais on conseille tout de même la version originale sous-titrée français, bien plus probante.

Les suppléments : Pas grand-chose à se mettre sous la dent. On a droit au film annonce visionnable en français ou en version originale sous-titrée français. Un module intitulé « Les épées : en savoir plus » constitue une très courte présentation (1 minute) des armes employées dans le film. Une présentation du film par le réalisateur ou bien une critique du film par un historien eut constitué un véritable bonus.

Ayant reçu le véritable blu ray vendu dans le commerce, on notera qu’il s’agit d’un packaging classique avec un joli fourreau.

 

Lien vers la fiche du film sur Cinetrafic :

https://www.cinetrafic.fr/film/63963/the-swordsman