junglecruisejaquetteTitre du film : Jungle cruise

Réalisateur : Jaume Collet-Serra

Année : 28 juillet 2021

Origine : États-Unis

Durée : 2h07

Avec : Emily Blunt, Dwayne Johnson, Jack Whitehall, Jesse Plemons, Edgar Ramirez, Paul Giamatti

Editeur : Disney DVD (site internet de l’éditeur, page facebook, page twitter)

En Blu-Ray, Blu-Ray 4K UHD, Steelbook, DVD et VOD le 3 décembre et en Achat digital le 25 novembre 2021

Synopsis : Chercheuse intrépide, la doctoresse Lily Houghton quitte Londres pour explorer la jungle amazonienne à la recherche d’un remède miraculeux.

 

Jungle cruise constitue l’adaptation d’une célèbre attraction du parc à thème de Disneyland, comme ce fut déjà le cas pour Pirates des Caraïbes. Aux commandes de ce blockbuster américain, on retrouve le cinéaste Jaume Collet-Serra, bien connu des amateurs de cinéma de genre pour le film d’horreur Esther ou encore le thriller Unknown. Nanti d’un budget confortable, Collet-Serra met en scène un agréable divertissement d’aventures mâtiné de fantastique.

junglecruise2Le personnage principal, l’exploratrice Lily Houghton est interprétée par la belle et éclectique actrice Emily Blunt. Elle part en Amazonie avec l’envie de trouver un arbre magique doté d’un pouvoir de guérison. Pour être menée à bon port, l’intrépide Lily monte à bord du navire d’un skipper roublard, Frank Wolff, campé par Dwayne « The rock » Johnson, particulièrement en forme dans le film.

Jungle cruise est un spectacle Disney destiné à toute la famille et doté d’un récit classique. Cela n’empêche pas ce long métrage d’être tout à fait appréciable. Par ailleurs, en dépit de sa relative longueur (2H07), Jungle cruise bénéficie globalement d’un rythme alerte et comporte peu de temps morts. L’humour y est omniprésent avec un duo Emily Blunt / The rock qui fonctionne à merveille. Les deux acteurs ont visiblement pris beaucoup de plaisir à participer à ce film Disney et leur complicité se voit à l’écran. Leur relation dans un style « entre chien et chat » est amusante à regarder.

Le réalisateur Jaume Collet-Serra a même la bonne idée de casser certains codes attendus : notre aventurière est ainsi certes volontaire et débrouillarde, toujours est-il qu’elle ne sait pas...nager ! Ce qui rend la navigation sur le fleuve Amazone assez compliquée !

Une des autres forces du film est sa capacité à faire rêver le spectateur. Les superbes paysages (créés par ordinateur) sont vraiment dépaysants et nous entraînent naturellement dans cette histoire. Reconnaissons à cet égard que les nombreux effets spéciaux sont bien faits et s’intègrent aisément dans ce long métrage.

junglecruise4Les scènes d’action donnent lieu quant à elles à des morceaux de bravoure et même quelquefois à des séquences remarquables (les chutes, la découverte de l’arbre magique).

Toutefois, Jungle cruise n’évite pas quelques (heureusement rares) fautes de goût quand il joue sur le registre graveleux. Morceaux choisis : « Frank, vous voudriez peut-être mordre mon bâton ? » Ou encore : « Vous voulez peut-être que je vous la secoue un peu ». Ces jeux de mots peu subtils, destinés aux adultes, auraient sans doute pu être évités.

Quoi qu’il en soit, la principale réserve que l’on peut émettre est le classicisme du film. L’histoire est terriblement prévisible, d’autant qu’elle lorgne clairement du côté de Pirates des Caraïbes, d’Indiana Jones ou encore de Voyage au centre de la Terre.

Ces réserves existent bel et bien. Il n’empêche, Jungle cruise n’en demeure pas moins une des meilleures réussites du mastodonte Disney de ces dernières années. Le spectacle est au rendez-vous, il y a une bonne alternance entre scènes d’action et scènes plus intimistes et le film s’avère moins gentillet que la production habituelle chez Disney. Autant d’éléments plaidant en la faveur de cette « croisière dans la jungle » (titre du film en québécois).


Caractéristiques du blu ray édité par
Disney DVD :

junglecruise3L’image : L’image est superbe. Rien à dire, sinon que le rendu est magnifique. Les effets spéciaux s’intègrent parfaitement à l’ensemble.

Le son : On a droit à ce qui se fait de mieux en la matière : un DTS-HD 7.1 en anglais et un 7.1 dolby digital Plus en français. Autant dire tout de suite que le son est excellent.

Les suppléments : Pas mal de bonus, mais lorgnant parfois vers la congratulation ou carrément l’aspect promotionnel. Ces bonus sont tout de même plaisants car ils montrent la bonne humeur sur le plateau de tournage et on est ravi de retrouver les acteurs. Dans l’ordre on peut visionner un making of de 13 minutes où l’on apprend que Jungle cruise était une attraction existante lors de l’ouverture du parc de Walt Disney en 1955. Un autre bonus, « Dwayne et Emily » (5 minutes) montre la complicité des deux acteurs dans le film. Le module « L’Amazone » (15 minutes) montre la conception du bateau de Frank, des décors de la ville ou encore de l’arbre. « Skipper un jour skipper toujours » (14 minutes) est sans doute le bonus le moins intéressant avec le récit de skippers de l’attraction Jungle cruise. On a droit aussi à quatre scènes coupées d’une durée totale de 16 minutes et à l’incontournable bêtisier (2 minutes).

 

Lien vers la fiche du film sur Cinetrafic :

https://www.cinetrafic.fr/film/55648/jungle-cruise