nuitsd'am1Titre du film : Nuits d’amour et d’épouvante

Réalisateur : Luciano Ercoli

Année de sortie au cinéma : 1971

Origine : Italie

Durée : 1h45

Avec : Nieves Navarro (Nicole Rochard), Simon Andreu (Michel Aumont), Frank Wolff (docteur Robert Matthews), Carlo Gentili (inspecteur Baxter), etc.

FICHE IMDB

Synopsis : Dans un train de nuit en route vers l'Espagne, un voleur professionnel, Ernest Rochard, est battu à mort puis égorgé par un assassin. Ce dernier ne trouve pas le magot, des diamants, volé par le cambrioleur qu'il vient de tuer.

 

Quatre ans avant de réaliser son film culte La mort caresse à minuit, Luciano Ercoli met en scène un giallo dans la plus pure tradition de ce genre en vogue dans les années 70.
De manière simple, le giallo est une sorte de thriller avec un tueur mystérieux commet
tant des meurtres violents, l'histoire étant mâtinée d'une dose plus ou moins forte d'érotisme.
Nuits d'amour et d'épouvante rentre parfaitement dans la catégorie du giallo. Dès le début du film, on voit un homme, qui a participé au vol de diamants, se faire tuer par un homme cagoulé, dont on discerne uniquement les yeux bleus. La suite du film consiste à rechercherle tueur pour récupérer ces fameux diamants. Le but pour le spectateur est donc de deviner qui est le meurtrier. On suit les faits et gestes de Nicole Rochard, la fille de l'homme qui a été assassinée au début du film, et qui est censée savoir où sont ces diamants volés.

nuitsd'am2Le film comprend une très longue enquête policière où le réalisateur Luciano Ercoli balade le spectateur au gré de nombreux rebondissements. D'ailleurs, c'est peut-être la faiblesse principale du film. Si les nombreux twists ne sont pas déplaisants, dans le sens où ils brouillent les pistes et empêchent de savoir qui est le tueur avant une révélation finale, on finit tout de même par se dire que ces éléments ne sont pas vraiment crédibles.

Enfin bon, ce n'est pas
rédhibitoire. Le principal est que le film soit suffisamment divertissant. Et de ce point de vue, c'est plutôt réussi. Nuits d’amour et d’épouvante comporte plusieurs scènes de meurtres pas forcément très marquantes (seul le meurtre de l'une des femmes se révèle vraiment violent) mais tout à fait plaisantes et permettant à Ercoli d’être dans la mouvance de ce qu’attend le spectateur. Côté érotisme, on ne voit finalement qu'une seule femme nue, à savoir l'actrice principale Nieves Navarro (qui est créditée en tant que Susan Scott) qui joue le rôle de Nicole Rochard. Si cette femme est la seule à nous montrer ses charmes, le spectateur a largement l'occasion de se faire plaisir car on voit l'actrice sous toutes les coutures. Et en plus de bénéficier d'un physique très agréable, l'actrice comporte un côté sensuel évident, sa présence ajoutant un plus à chacun des plans où elle apparaît.

On notera que la mise en scène est plutôt bonne, avec notamment cette idée de filmer à travers des jumelles, donnant un aspect voyeur à certaines scènes et
indubitablement une tension, car on se dit que le tueur doit rôder dans les parages.

Au niveau de la bande son du film, elle est parfaitement dans la tendance des années 70, avec un style très easy listening.

Côté casting, outre l'excellente prestation de Nieves Navarro, on relève la présence de Simon Andreu excellent en homme bien ambigu jusqu'au bout, Frank Wolff en docteur mystérieux et Carlo Gentili en inspecteur de police qui fait tout pour résoudre cette affaire complexe. Manifestement, Luciano Ercoli a lui-même été convaincu par son casting puisqu'il reprendra une partie de celui-ci lorsqu'il mettra en scène quatre ans plus tard son film La mort caresse à minuit.

Au final, Nuits d'amour et d'épouvante est un giallo convenable mais qui n'est pas franchement l'une des références du genre. Cela reste un film avant tout à réserver aux amateurs de gialli.