waydown0Titre du film : Way Down - Braquage final

Réalisateur : Jaume Balaguero

Année : 2021

Origine : Royaume-Uni

Durée : 1h42

Avec : Freddie Highmore, Sam Riley, Liam Cunningham, Astrid Berges-Frisbey, etc.

Editeur : TF1 Studios (site de l'éditeur)

En DVD et VOD le 18 mai 2022

Synopsis : Coupe du monde de football 2010. Contacté par un cambrioleur de haut vol, un brillant étudiant britannique s'envole pour l'Espagne pour s'emparer d'un trésor détenu dans une banque au système de sécurité très élaboré et dont il ne subsiste aucun plan.

 

Jaume Balaguero est bien connu des amateurs de films fantastiques et d’horreur. Il est le réalisateur de REC (2007) mais aussi d’œuvres tout à fait notables comme Darkness (2002) et Fragile (2005). Avec Way Down - Braquage final, il change radicalement ses habitudes en mettant en scène un film de braqueurs à la Spaggiari.

waydown1Dans un genre très codifié, le cinéaste entend sans doute apporter sa pierre à l’édifice. Pour cela, il décide que l’action aura lieu en Espagne, à Madrid, durant la coupe du monde. L'objectif des voleurs est de subtiliser un trésor ancien, parfaitement protégé dans la chambre forte de la banque de Madrid.

Évidemment, à la manière d’un Ocean’s eleven (2001), le but est de réaliser un vol qui semble impossible à réaliser. En effet, la chambre forte de la banque de Madrid constitue un véritable miracle d’ingénierie, dont personne n’a connaissance.

Une équipe de voleurs de très haut niveau, et aux compétences à la fois pointues et variées, se met donc en place pour trouver la solution.

Si l’on songe de prime abord à des films plutôt récents comme Ocean’s eleven, Way Down - Braquage final fait plutôt penser dans sa première partie à l’excellent Mélodie en sous-sol (1963) d'Henri Verneuil, avec tout ce temps dédié aux préparatifs avant de tenter le braquage. Cette partie est intéressante car on constate que tout est réfléchi et l'ambiance est tendue puisque à tout moment, le moindre grain de sable peut faire échouer l’opération.

Comme on vit avec son temps, Jaume Balaguero s’amuse à distraire le spectateur avec des objets modernes : clés scannées, caméras neutralisées par informatique, etc. Les nouvelles technologies sont bien mises en avant.

waydown3Cela étant, même si le film est bien mis en scène et se révèle dans l’ensemble assez dynamique, il souffre malgré d’un manque cruel d’originalité. La trame est on ne peut plus classique et l’issue paraît assez évidente. La partie dédiée au braquage est sympathique à regarder mais elle n’apporte rien de vraiment novateur. On a même droit à la fin à une scène quasi improbable (le coup du transistor…).

Par ailleurs, le parallèle effectué avec la coupe de monde de football ayant lieu en même temps est franchement secondaire. On comprend aisément que ce tournoi de football permet de faire diversion mais à part ça, il n’y a rien à dire.

Heureusement, les acteurs sont bien impliqués dans le film. On les sent à l’aise, même si personne n’a le charisme d’un Alain Delon (Mélodie en sous-sol) voire même d’un Georges Clooney (Ocean’s eleven). Au casting, on notera la présence d’un Freddie Highmore dans le rôle du cerveau de l'opération, qui a bien changé depuis Charlie la chocolaterie. On retrouve également avec plaisir Liam Cunningham en chef de bande, sans doute l’acteur le plus marquant du film.

A défaut d’être captivant, Way Down - Braquage final se révèle un spectacle plaisant à suivre. On attend de voir comment les protagonistes vont se sortir d’une situation complexe. Gageons que Jaume Balaguero, que l’on a déjà senti bien plus inspiré, revienne à un cinéma qui lui sied mieux.

waydown2Caractéristiques du DVD édité par TF1 Studios :

L’image : elle est nette et sans défaut constaté. Du beau travail, notamment pour un DVD.

Le son : un dolby digital 5.1 de très bonne facture, tant en français qu’en version originale sous-titrée français. Là encore, la réussite est au rendez-vous.

Les compléments : c’est là que le bas blesse. On a seulement un très court making-of (8mn46) sans grand intérêt. L’aspect promotionnel est évident. D’ailleurs, on voit à la fin du making-of qu’il a été produit avant la sortie en salles du film. Tout est dit.


Lien vers la fiche Cinetrafic du film :

https://www.cinetrafic.fr/film/64090/way-down-braquage-final