jamaisentreamis1Titre du film : Jamais entre amis

Réalisatrice : Leslye Headland

Année : 2015

Origine : États-Unis

Durée : 1h41

Avec : Alison Brie, Jason Sudeikis, Amanda Peet, etc.

FICHE IMDB

Synopsis : Jake et Lainey ont perdu ensemble leur virginité sur un coup de tête à l’université. Quand ils se recroisent 12 ans plus tard à New York, ils réalisent tous les deux qu’ils sont devenus des champions de l’infidélité. Prêts à tout pour trouver des solutions à leur problème, ils s’engagent dans une relation platonique sans tabous afin de s’entraider dans leur quête du véritable amour.

Réalisatrice de la comédie décérébrée Bachelorette (2012) où s’amusaient Kirsten Dunst et Isla Fisher, la réalisatrice Leslye Headland est de retour avec une romcom bien plus convaincante.

Si le titre en français Jamais entre amis fait immanquablement penser au Sexe entre amis où l’on retrouvait Mila Kunis et Justin Timberlake, la comparaison s’arrête là.

Nos deux principaux protagonistes, Lainey et Jake, sont des trentenaires qui ont connu ensemble, le temps d’une soirée, leur première expérience sexuelle, avant de se perdre de vue. Ayant fait leur vie chacun de leur côté, ils tombent l’un sur l’autre un peu par hasard. Devenus les meilleurs amis du monde, ils refusent de coucher ensemble, de peur de perdre l'autre.

jamaisentreamis2Le scénario de Jamais entre amis tient globalement la route. Il est même plutôt intéressant mais son dénouement est très prévisible. On devine aisément comment va se terminer cette romcom nettement sous influence du fleuron du genre, Quand Harry rencontre Sally.

Et puis une autre influence saute aux yeux : celle de Judd Apatow. Le côté vulgaire, très cru de certains dialogues, n'est pas sans rappeler plusieurs des films de l'auteur de 40 ans toujours puceau. Cette vulgarité assumée dans les films est presque devenu un standard. La réalisatrice Leslye Headland tenter de se démarquer du tout-venant de la production courante en distillant des éléments censés être cools afin de signifier une forme de liberté.

Evidemment, Jamais entre amis ne tient pas la comparaison avec Quand Harry rencontre Sally ou avec les meilleures œuvres d'Apatow.

Pour autant, il serait dommage de bouder cette nouvelle romcom. Elle a plusieurs atouts à faire valoir. Quand elle s'affranchit des références évoquées précédemment, Jamais entre amis analyse de façon assez juste les relations amoureuses de notre époque actuelle. Nos deux principaux protagonistes, la très mignonne Lainey – jouée par la délicieuse Alison Bree – et Jake, sont deux adultes trentenaires, aussi l’un que l’autre paumés dans leur vie affective. Ils ne savent pas vraiment ce qu'ils cherchent. Ils semblent plus attachés à leur liberté qu'à une stabilité affective.

Dans une société où tout va de plus en plus vite et où les rencontres n'ont jamais été aussi faciles à faire sur internet, il semble bien plus aisé de changer de partenaire que de trouver le prince charmant. D'ailleurs, il n'y a jamais eu autant de célibataires et de couples en union libre.La tendance du film à décrire des personnages perdus dans leur vie affective, est plus que jamais d’actualité.

jamaisentreamis4Ce qui n'empêche pas d'assister à une romcom somme toute assez classique aussi bien dans son déroulement qu’au niveau du ton employé. Les scènes de comédie sont nombreuses, au gré de dialogues qui font souvent mouche. La fameuse « tapette à zob » est censée créer des barrières artificielles entre Laine et Jake afin qu’ils restent amis, même si on se doute bien que ces deux-là sont amoureux l’un de l’autre.

Car dans toute bonne romcom, l'amour, le vrai, l'unique, est plus fort que tout ! Même dans une société individualiste, l'amour sort toujours vainqueur. Cet optimisme pourra sembler naïf aux yeux de certains, il fait toutefois plaisir à regarder.

D’autant que Jamais entre amis dispose d'un rythme alerte et d'une fraîcheur évidente, faisant en partie oublier son scénario prévisible et ses évidentes références.

De son côté, la distribution est au diapason de cette romcom. Le couple formé par Alison Beer (Lainey) et Jason Sudeikis (Jake) fonctionne à merveille. Il n’y a qu’à voir cette scène où Jake explique à Lainey de façon technique la masturbation féminine ! A ne rater sous aucun prétexte. Et puis histoire de pimenter cette relation atypique, on a droit à un triangle amoureux avec Jake qui a une nouvelle conquête, incarnée par Amanda Peet (qui ne fait absolument ses 44 ans) aux yeux bleus de velours.

Voilà donc autant de raisons qui donnent envie de découvrir cette comédie.


Critique parue à l'origine sur Avoir-alire.com à l'adresse suivante
 :

http://www.avoir-alire.com/jamais-entre-amis-la-critique-du-film-le-test-blu-ray