dead_zoneDead zone de David Cronenberg, 1983
Film américain
Durée du film : 1h45
Acteurs principaux : Christopher Walken, Herbert Lom, Brooke Adams, Tom Sherritt, Anthony Zerbe, Martin Sheen, Nicholas Campbell, Colleen Dewhurst
Musique : Michael Kam

Résumé : Dead zone est un film adapté d'une nouvelle de Stephen King qui parle d'un homme capable de prédire l'avenir des gens en les touchant ou en touchant des objets leur ayant appartenu.

FICHE IMDB

Le film de Cronenberg reste assez proche du roman de Stephen King qui narre le destin d'un homme, Johnny Smith, qui, au prix d'une mutilation - il a perdu cinq années de sa vie passées dans le coma (la fameuse zone morte qui se trouve dans sa tête sous la forme d'une tumeur), sa fiancée qui s'est mariée avec un autre homme, son travail de professeur - a développé en lui (ou s'est développé en lui) le pouvoir de lire l'avenir des personnes qu'il touche.
C'est ainsi notamment qu'il sauve la fille d'une infirmière lors de l'incendie de sa maison, qu'il aide un docteur à retrouver sa mère. Il devient une sorte de héros local. Le fait qu'il puisse pressentir l'avenir ou le passé des gens qui l'entourent intéresse la police locale. Grâce à Johnny Smith, elle réussit à découvrir l'identité du tueur des jeunes femmes. Johnny Smith n'a pas perdu que du temps depuis qu'il est sorti du coma : il a également perdu goût à la vie et il se sent de plus en plus diminué physiquement.
En fait, à mesure que le film avance, Johnny est de plus en plus faible physiquement alors que ses visions et les événements auxquels il prend part sont de plus en plus importants. C'est ainsi que lors de la scène finale, le héros, qui n'a plus rien à perdre, sait qu'il faut arrêter le personnage politique de Greg Stillson (interprété par Martin Sheen), candidat à la Maison Blanche. Il est conscient que c'est un être mauvais qu'il faut arrêter à tout prix. Sinon, par son caractère destructeur et inconscient, Greg Stillson deviendra président et provoquera la troisième guerre mondiale. Même au prix de sa propre vie (il sait pertinemment qu'il mourra s'il va tuer Stillson). De toute façon , Johnny sait très bien que ses jours sont comptés d'un point de vue médical. Il profite donc du fait qu'il peut changer le cours des événements lorsque cela est clairement nécessaire.
Il se " sacrifie " pour le bien du monde entier. Son destin (puisqu'il s'agit de l'un des thèmes essentiels du film) est tout à la fois tragique et magnifique au sens où il devient le sauveur de l'humanité - même si celle-ci ne peut comprendre son geste vu qu'il est le seul à connaître l'avenir. La prestation de Christopher Walken, qui incarne Johnny à l'écran, n'en apparaît que plus émouvante. L'acteur est formidable et campe avec brio le rôle principal du film.
Si Cronenberg respecte parfaitement la trame du Dead zone de King, il n'empêche que ce film n'en est pas moins une oeuvre essentielle dans la filmographie du cinéaste canadien. Dead zone est certes un film particulier de Cronenberg dans la mesure où il s'agit principalement d'un drame psychologique où l'horreur est peu présente par rapport à des films tels que Frissons, Rage,Chromosome 3, Scanners, Vidéodrome, La mouche, Faux-semblants. Pour autant, certains thèmes chers au réalisateur canadien sont présents dans le film : l'avancée de la science, l'horreur qui peut se trouver en chacun de nous, l'érotisme ou encore l'éthique. En cela, en adaptant une nouvelle de Stephen King qui était déjà à la base très intéressante, Cronenberg réalise probablement l'un de ses meilleurs films.
Personnellement, Dead zone est avec La mouche un de mes films préférés de David Cronenberg. Un must qui est à voir absolument.