morningTitre du film : Morning glory

Réalisateur : Roger Michell

Année : 2011

Origine : Etats-Unis

Durée du film
: 1h47

Avec
: Rachel McAdams (Becky Fuller), Harrison Ford (Mike Pomeroy), Diane Keaton (Colleen Peck), Jeff Goldblum (Jerry Barnes), Patrick Wilson (Adam Bennett), etc.

FICHE IMDB

Résumé : Une ambitieuse jeune femme relève le défi de remonter l'audience de la matinale TV la moins regardée des Etats-Unis.

 

Réalisé par le cinéaste Roger Michell – dont l'heure de gloire a eu lieu en 1999 avec la sortie au cinéma de son film Coup de foudre à Notting Hill – Morning glory est une comédie qui se déroule dans le milieu de la télévision.
Le film va s'intéresser à une belle jeune femme dynamique, Becky Fuller, qui a soif de reconnaissance et de succès. Le réalisateur nous conte bien une de ces personnes ambitieuses qui sont si souvent le symbole des Etats-Unis. Sauf que pour que l'histoire soit belle, encore faut-il que l’héroïne rencontre un certain nombre de difficultés. De ce côté-là, on est servi. Becky compte de nombreux ratés tant sur le plan professionnel (elle est virée de sa précédente chaîne de télévision) que personnel (elle bugge, comme elle le dit, en présence des garçons, comme le prouve la scène initiale du film). Mais Becky est une femme volontaire, qui ne lâche jamais le morceau. Ainsi, elle se fait engager comme productrice de Daybreak, une des matinales les moins regardées des Etats-Unis. Son producteur ne lui laisse pas le choix : elle doit remonter l'audimat, faute de quoi l'émission sera stoppée.

morning2Même si cela n'est pas exposé de manière très fine, le film s’évertue à critiquer la télévision avec ces producteurs qui sont prêts à tout pour faire décoller l'audimat. Le film réussit du coup beaucoup à amuser par ses dérives. On est ainsi dans le sensationnel, qui est si cher aux spectateurs (eux aussi sont indirectement critiqués), avec le filmage sur le vif de l'arrestation d'un procureur pour le moins délictueux. Et puis on est aussi dans le grand n'importe quoi, dans la description de moments beaucoup plus débiles, dont sont friands les spectateurs. Le symbole de cet esprit libre est la personne qui présente la météo et que l'on voit toujours dans des situations particulières : dans un grand huit ; dans un avion ; en train de sauter en parachute, etc. On fait quasiment dans le trash et dans ce qui s'apparentait en France à l'émission matinale le Morning live, animée par un Michael Youn bien déjantée. Dans Morning glory, on a droit aussi à la présentatrice de Daybreak, Colleen Peck, qui fait bien tout ce que l'on veut, pourvu que l'émission puisse se redresser : on a droit ainsi à un bisou fait à une grenouille, à de la danse avec des rappeurs, etc.

Tout ceci est bien drôle mais le principal rouage en matière de rire est sans conteste dû à l'opposition qu'il y a entre une Becky Fuller survoltée et un ancien présentateur à succès, Mike Pomeroy, qui lui rend la vie dure. Pomeroy est considéré dans le film comme quelqu'un d'antipathique et même carrément de la troisième personne la plus odieuse dans le monde ! Harrison Ford campe avec un certain brio le rôle de cet homme détestable. Harrison Ford est d'autant plus bon que l'on n'a pas l'habitude de le voir dans un film où il joue le rôle d'un homme mauvais. Ses phrases cyniques ou son manque de volonté de se fondre dans le groupe Daybreak en font un personnage bien à part.

morning3Certains des pics qu'il lance ne sont pas anodins et laissent une trace pour le spectateur. Entre autres Pomeroy refuse qu'une femme se prenne en photo avec lui et il indique ainsi : « Je vous prierais d’ôter vos mains de mon corps. «  A un autre moment, il fait un jeu de mots peu fin sur sa collègue avec le terme saucisse. Si le film joue à fond la carte de l'humour, il n'oublie pas cependant de critiquer ouvertement le monde de la télévision qui en prend aussi pour son grade avec cet envers du décor avec les présentateurs ont leurs exigences propres et ne se prennent pas pour rien.
On regrettera par contre que le côté comédie romantique du film soit relégué au second plan. En effet le couple Rachel McAdams et Patrick Wilson est plutôt glamour.

Côté casting, on notera d'ailleurs que Morning glory dispose d'une distribution de qualité pour ce film qui regroupe tout de même Harrison Ford, Diane Keaton, Jeff Goldbum et donc Rachel McAdams qui, face à ces stars, est l'actrice principale du film.
Au final, si Morning glory n'apporte pas grand chose et n'est pas d'une incroyable subtilité, il demeure malgré tout un film largement regardable, en raison notamment d'un duo Rachel McAdams et Harrison Ford qui détonne par son opposition de style.