prometheusTitre du film : Prometheus

Réalisateur : Ridley Scott

Année de sortie du film : 2012

Origine : Etats-Unis

Durée : 2h03

Avec :Michael Fassbender (David), Noomi Rapace (Elizabeth Shaw), Charlize Theron (Meredith Vickers), Guy Pearce (Weyland), Logan Marshall-Green (Holloway), etc.

FICHE IMDB

Synopsis : Des explorateurs partent à la découverte de l'origine de l'humanité sur une planète inconnue.

 

Depuis Blade runner, cela faisait 30 ans que Ridley Scott n'avait plus côtoyé la science-fiction. C'est désormais chose faite avec Prometheus dont il est à la fois producteur et réalisateur.

Le film Prometheus est considéré comme une préquelle de la saga Alien, ce qui est seulement en partie exact, car le film part dans deux directions : il s'intéresse d'une part à nos origines et d'autre part il crée un lien avec Alien.

D'abord, le but de Prometheus est de permettre à des hommes de tenter de résoudre la clé de nos origines. C'est ainsi qu'au début du film on apprend qu'en 2089, des peintures dans une grotte laissent entendre qu'une vie dans l'univers est à l'origine de l'humanité.

Grâce à des moyens colossaux (un milliard de dollars), une expédition spatiale s'en va en quelques années plus tard à la recherche de nos créateurs. Un équipage de 17 personnes a donc pour but d'explorer une planète inconnue qui semble être celle qui a été répertoriée sur Terre sur les peintures de plusieurs grottes.

prometheus2Le film ne s'appelle pas Prometheus pour rien. Car Prométhée est un titan dans la mythologie grecque qui aurait créé les hommes à partir d'eau et d'argile. Dans le film de Ridley Scott, Prometheus constitue le nom du vaisseau spatial qui atteint la planète censée répondre aux interrogations suivantes : d'où-venons nous ? Par qui avons-nous été créés ? Pour quelles raisons ?

Mais une autre raison de cette expédition, qui est là aussi en lien avec Prométhée (titan immortel), est celle d'atteindre l'immortalité. Car en résolvant l'énigme de nos origines, le vieillard Weyland, qui finance cette expédition via sa société Weyland corporation, cherche plus que jamais à défier la mort.

Cet aspect du film est pour le moins intéressant, même s'il aurait pu sans conteste être un peu plus développé, comme l'est le formidable Blade runner de Ridley Scott.

Ensuite, l'autre direction du film a pour but d'établir un lien avec la saga Alien. Les éléments qui font penser au monstre dont le design a été créé par l'artiste Hans Ruedi Giger ne manquent pas. Comme dans Alien premier du nom, plusieurs des personnages sont amenés à se transformer suite à des attaques survenues de créatures étrangères. Surtout, à l'instar d'Alien 4, on a droit à une séquence d'accouchement pour le moins particulière. Par ailleurs, la fin du film montre clairement la créature vue dans Alien.

Évidemment le scénario reprend en partie la thématique d'Alien. Si Prometheus est surtout un film de science-fiction avec quelques scènes horrifiques, le spectateur connaisseur de la saga Alien est en terrain connu. C'est d'ailleurs en partie une des faiblesses du film. Car si le film tient bien la route d'un point de la mise en scène et d'un point de vue visuel grâce à de très beaux décors, il n'empêche que Ridley Scott n'a pris aucun risque. Son histoire ne surprend jamais et à la différence de son film Alien, Prometheus ne fait jamais vraiment peur. Certes, Scott instaure une ambiance étrange mais ce n'est qu'à de rares moments que l'on est saisi d'un sentiment de peur.

Reste que le film constitue un spectacle de qualité. Si l'on excepte une mise en route un peu trop longue, les explorations des différents protagonistes sur la planète inconnue et les découvertes qui en découlent sont prenantes. La photographie obscure accroît le côté mystérieux de l'ensemble.

Quant à la distribution du film, elle bénéficie notamment de la présence de deux excellents acteurs. Comme dans Alien, Ridley Scott a laissé la part belle à une femme : Noomi Rapace (vue notamment dans la saga Millenium) qui interprète avec brio le rôle d'Elizabeth Shaw qui n'est pas sans rappeler celui d'Ellen Ripley joué en son temps par Sigourney Weaver. Et comme dans Alien, on dispose dans ce film d'un androïde qui va jouer un rôle majeur. Il s'appelle ici David et il est interprété par un toujours impeccable Michael Fassbender qui fait montre de beaucoup de subtilité. Car l’androïde David est sans conteste le personnage le plus intéressant de cette histoire.

Le reste du casting (Charlize Theron, Guy Pearce, etc.) donne lieu à des personnages plus secondaires mais aucune fausse note au niveau du jeu des acteurs n'est à déplorer.

 

Ce film étant en 3D, quelques mots sur cette technologie. Très honnêtement, la 3D n'apporte quasiment rien et elle n'est présente qu'à certains moments. Il est donc raisonnable de penser qu'il s'agit uniquement d'une logique mercantile, justifiant le surcoût de la place de cinéma pour le spectateur.

Au demeurant, l'existence de Prometheus semble avant tout liée à une logique économique.

Au final, Prometheus est un film de science-fiction de qualité, qui n'atteint pas cependant la qualité d'Alien premier du nom. Il permet toutefois à Ridley Scott de renouer avec un certain succès à la science-fiction, ouvrant d'ailleurs la voie à une nouvelle saga, comme le prouve la fin ouverte du film.

prometheus3