L'année 2013 est tout juste finie, on démarre 2014 avec l'envie de découvrir à nouveau de beaux films.

Avant cela, il convient de faire un petit bilan de l'année écoulée sur le plan cinématographique.

Voici sans plus attendre le top de mes vingt films préférés de l'année 2013 (cliquez sur les titres des films pour visionner les critiques, sauf pour ceux qui sont en gras qui n'ont pas donné lieu à des critiques) :

 

1. Gabrielle

gabrielle

2. Tel père, tel fils

telpere1

3. Le hobbit : la désolation de Smaug

ladesolationdesmaug1

4. The immigrant

5. A touch of sin

6. Gravity

7. Il était temps

8. Prisoners

9. The place beyond the pines

10. La vie domestique

11. Magnifica presenza

12. Michael Kohlhaas

13. Survivre

14. La vie d'Adèle

15. Tirez la langue, mademoiselle

16. Blue Jasmine

17. Mariage à l'anglaise

18. Happiness therapy

19. Foxfire, confessions d'un gang de filles

20. Spring breakers

 

Soyons clairs, il s'en est fallu d'un rien pour que 2013 soit la pire année de cinéma connue depuis des lustres. Evidemment, ce n'est que mon avis.

En fait, 2013 sauve les meubles grâce à un excellent troisième trimestre. D'ailleurs, à titre personnel, 9 de mes 10 films préférés sont sortis durant les trois derniers mois de l'année (seul The place beyond the pines est sorti avant le dernier trimestre). Pendant cette période, j'ai eu plaisir à regarder le très beau film Gabrielle, qui narre l'histoire d'amour entre deux personnes handicapées ou encore Tel père, tel fils sur les liens familiaux de l'excellent japonais Kore-Eda Hirokazu.

Mais avant d'en arriver là, les déceptions auront été légion pendant les neuf premiers mois de cette année 2013. Et évidemment les cinéastes de renom déçoivent d'autant plus car on s'attend de leur part à des films de grande qualité. Sur ce point, le The master de Paul-Thomas Anderson m'aura particulièrement ennuyé en raison de tenants et aboutissants peu clairs, tout comme le Lincoln de Steven Spielberg que j'ai trouvé très redondant dans sa thématique principale. J'attendais également bien plus de Nicolas Winding Refn qui s'est totalement fourvoyé avec son Only god forgives qui est certes très réussi sur le plan esthétique mais qui n'arrive pas à la cheville de Drive et qui peine à impliquer le spectateur.

En somme, 2013 constitue une année mitigée. Gageons que 2014 soit meilleure et offre de très beaux films, tant de réalisateurs connus que de nouveaux talents.